Accueil

ARTICLES


Ars Electronica 2014

Du numérique dans l’art à Bâle

BIAN de Montréal : Physical/ité

Berlin, festivals et galeries

Unpainted Munich

Biennale de Lyon, et en suite

Ars Electronica, Total Recall

La 55e biennale de Venise

Le festival Elektra de Montréal

Pratiques numériques d’art contemporain

Berlin, arts technologies et événements

Sound Art @ ZKM, MAC & 104

Ars Electronica 2012

Panorama, le quatorzième

Biennale Internationale d'Art Numérique

ZKM, Transmediale, Ikeda et Bartholl

La Gaîté Lyrique, un an déjà

TodaysArt, Almost Cinema et STRP

Le festival Ars Electronica de Linz

54e Biennale de Venise

Elektra, Montréal, 2011

Pixelache, Helsinki, 2011

Transmediale, Berlin, 2011

Le festival STRP d'Eindhoven

Ars Electronica répare le monde

Festivals d’Île-de-France

Tendances d’un art d’aujourd’hui

Pratiques artistiques émergentes

L’ange de l’histoire

La biennale de Lyon

Ars Electronica 2009

La Biennale de Venise

Némo & Co

De Karlsruhe à Berlin

Les arts médiatiques à Londres

Youniverse, la biennale de Séville

Ars Electronica 2008

Réseaux sociaux et pratiques soniques

Peau, médias et interfaces

Des étincelles, des pixels et des festivals

Les arts numériques en Belgique

Territoires de l’image - Le Fresnoy

Ars Electronica 2007

Les arts numériques à Montréal

C3, ZKM & V2

Les arts médiatiques en Allemagne

Le festival Arborescence 2006

Sept ans d'Art Outsiders

Le festival Ars Electronica 2006

Le festival Sonar 2006

La performance audiovisuelle

Le festival Transmediale 2006

Captations et traitements temps réel

Japon, au pays des médias émergents

Les arts numériques à New York


INTERVIEWS


Grégory Chatonsky

Antoine Schmitt

Eduardo Kac

Maurice Benayoun

Stéphane Maguet


Liens

Bibliographie

spCe site a été réalisé par Dominique Moulon avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (Délégation au développement et aux affaires internationales).
spLes articles les plus récents de ce site sont aussi accessibles en anglais sur “newmediaart.eu”.



Walking City ARS ELECTRONICA 2014

Les directeurs artistiques du festival Ars Electronica Christine Schöpf et Gerfried Stocker ont opté, cette année, pour le changement tant en investissant la ville de Linz autrement qu’en terme de thématique. Considérant l’art tel un catalyseur, ils nous invitent une fois encore à reconsidérer le monde pour, cette fois-ci, mieux en envisager le devenir.

[ Universal Everything,
“Walking City”, 2014. ]
Parallele DU NUMÉRIQUE DANS L’ART À BÂLE

Chaque année artistes, galeristes, collectionneurs, commissaires d’exposition et critiques du monde entier se retrouvent à Bâle à l’occasion des foires d’art contemporain. Si la plus importante d’entre elles est incontestablement Art Basel, il y a toutefois quelques foires satellites dont Design Miami, Liste, Scope, The Solo Show et Volta qui valent le détour.

[ Harun Farocki, “ Parallele”, 2012-2014,
courtesy Thaddaeus Ropac ]
Signal to noise BIAN DE MONTRÉAL : PHYSICAL/ITÉ

En hiver, à Berlin, deux événements complémentaires se partagent un même public : la Transmediale qui est dédiée aux arts et cultures numériques et le CTM, festival portant essentiellement sur les pratiques soniques et musiques électroniques. Sans omettre les événements partenaires et autres galeries du centre de Berlin méristant le détour.

[ LAb[au], “Signal to
noise”, 2012. ]
Cambodia Tales BERLIN, FESTIVALS ET GALERIES

En hiver, à Berlin, deux événements complémentaires se partagent un même public : la Transmediale qui est dédiée aux arts et cultures numériques et le CTM, festival portant essentiellement sur les pratiques soniques et musiques électroniques. Sans omettre les événements partenaires et autres galeries du centre de Berlin méristant le détour.

[ John Einar Sandvand,
“Cambodia Tales”, 2009 ]
Asymmetric Love UNPAINTED MUNICH

Première foire allemande dédiée aux arts médiatiques dirigée par Annette Doms, Unpainted regroupe les galeries internationales soutenant les artistes aux technologies de leur temps. Au même moment, le Lenbachhaus consacre une exposition à Gerhart Richter intégrant, lui aussi, le médium numérique dans sa pratique artistique.

[ Addie Wagenknecht, Asymmetric Love,
2013, Courtesy XPO Gallery ]
The Re'Search BIENNALE DE LYON, ET EN SUITE

C'est au commissaire Gunnar B. Kvaran que le Directeur Artistique de la Biennale de Lyon Thierry Raspail a confié l’organisation de cette douzième édition. Elle s’étend sur de multiples sites dont le MAC ou la Sucrière et des foires et expositions, telle la Docks Art Fair ou le Rendez-vous de l’IAC de Villeurbanne, participent à l’événement.

[ Lizzie Fitch & Ryan Trecartin,
“The Re'Search", 2010, © Blaise Adilon ]
Angles Mirror ARS ELECTRONICA, TOTAL RECALL

Gerfried Stocker et Christine Schöpf qui codirigent artistiquement le festival Ars Electronica ont opté cette année pour un titre emprunté au réalisateur Paul Verhoeven : Total Recall. La mémoire, donc son stockage ou sa perte, est au centre des problématiques abordées durant le symposium. Mais elle est aussi le fil conducteur entre les œuvres de l’exposition de la Brucknerhaus.

[ Daniel Rozin, “Angles Mirror”, 2013,
Courtesy Bitforms Gallery ]
La liberté et deux
ORLAN corps écorchés LA 55E BIENNALE DE VENISE

Si les pavillons historiques de la biennale de Venise sont regroupés dans les Giardini, certaines nations investissent les palais de la Cité et c’est à Massimiliano Gioni que l’exposition de l’Arsenal a été confiée. La biennale de Venise, c’est aussi près d’une cinquantaine d’événements collatéraux et deux “Lions” : l’or à été attribué à Tino Sehgal et celui d’argent à Camille Henrot.

[ ORLAN, “La liberté et deux
ORLAN corps écorchés”, 2013 ]
frequencies (a) LE FESTIVAL ELEKTRA DE MONTRÉAL

Le festival Elektra de Montréal est reconnu dans le monde pour la qualité de ses performances audiovisuelles données, pour l’essentiel, à l’Usine C. Quant au MIAN, ou Marché International de l’Art Numérique, il permet à des producteurs ou diffuseurs aux provenances géographiques les plus diverses de découvrir des artistes ou des lieux de recherche et création de la scène québécoise.

[ Nicolas Bernier, “frequencies (a)”,
2012, © Gridspace ]
Blue Monochrome.com PRATIQUES NUMÉRIQUES D’ART CONTEMPORAIN

S’approprier les technologies et réseaux qui façonnent nos sociétés est une nécessité pour les artistes d’aujourd’hui. Après avoir intégré les pratiques photographiques, puis vidéographiques, l’art contemporain intègre donc celles du numérique.

[ Jan Robert Leegte,
Blue Monochrome.com, 2008 ]
Youtube as a sculpture SOUND ART @ ZKM, MAC & 104

En Hiver, à Berlin, deux événements se focalisent sur les recherches ou pratiques entre arts et technologies : la Transmediale et le CTM Festival. Mais c’est aussi l’occasion d’appréhender quelques œuvres au sein des expositions de la Hamburger Bahnhof, de l’institut KW pour l’art Contemporain, du LEAP ou laboratoire pour les arts électroniques et performatifs avant de terminer par la DAM Gallery.

[ Constant Dullaart,
“Youtube as a sculpture”, 2009 ]
Dream House SOUND ART @ ZKM, MAC & 104

Le futuriste italien Luigi Russolo, durant les années 1910, envisageait déjà le son tel un medium en jouant des “bruits” avec son instrument intitulé Intonarumori. Depuis, nombreux sont les artistes ou plasticiens sonores qui participent de ce que l’on nomme aujourd’hui le Sound Art. Quand des centres d’art tel le ZKM de Karlsruhe, le MAC de Lyon ou le Centquatre, à Paris, en font l’écho.

[ La Monte Young & Marian Zazeela,
“Dream House”, 2012, photo Blaise Adilon ]
Desire of Codes ARS ELECTRONICA 2012

C'est précisément le 18 septembre 1979, à Linz, que le premier festival Ars Electronica a été créé par Hannes Leopoldseder, Hubert Bognermayr, Herbert Werner Franke et Ulrich Rützel. Mais qui, à l’époque, aurait imaginé une telle longévité pour un événement positionné à la croisée des arts, des technologies et problématiques sociétales dès sa première édition ? Cette année encore, Christine Schöpf et Gerfried Stocker en ont assumé la direction artistique.

[ Seiko Mikami “Desire of Codes”,
ICC, Tokyo, 2011, Source Keizo Kioku ]
Hand-held PANORAMA, LE QUATORZIEME

Le Fresnoy, ou Studio national des arts contemporains, s'articule autour d'une école dirigée par un artiste, Alain Fleischer, qui en invite d'autres pour en former encore. Cette année, c'est le commissaire d'exposition Benjamin Weil, dont on sait l'expérience à l'international, qui a relevé le défi de faire émerger un sens commun à plus d'une cinquantaine de propositions artistiques allant du performatif au filmique en passant par l'installation ou le dispositif.

[ David Rokeby, "Hand-held", 2012,
production Le Fresnoy ]
Sirens BIENNALE INTERNATIONALE D'ART NUMERIQUE

La première Biennale internationale d'Art Numérique a émergé en avril 2012 en divers lieux de Montréal dont le Musée des Beaux-Arts, celui d'Art Contemporain le DHC et la SAT. Alain Thibault, son fondateur, est aussi le directeur artistique du festival Elektra et l'initiateur du Marché International de l'Art Numérique. En mai, le colloque Syncretic Transcodings organisé par Hexagram CIAM est venu s'ajouter à ces événements montréalais. Retour sur quelques temps forts.

[ Ryoichi Kurokawa & Novi_Sad,
"Sirens", 2012 ]
db ZKM, TRANSMEDIALE, IKEDA ET BARTHOLL

Au ZKM de Karlsruhe, l'exposition "The Global Contemporary" analysait récemment les effets de la mondialisation sur le monde de l'art tandis que celle du Media Museum, intitulée "Digital Art Works", porte sur la conservation des œuvres numériques. De son côté, le festival Transmediale de Berlin vient de célébrer sa vingt-cinquième année d'existence avec l'exposition "in/compatible". Sans omettre Aram Bartholl à la galerie Dam et Ryoji Ikeda à la Hamburger Bahnhof.

[ Ryoji Ikeda, "db", 2012, source Uwe Walter,
courtesy Freunde Guter Musik Berlin ]
Apostasis LA GAITE LYRIQUE, UN AN DEJA

Longtemps nous l'avons souhaitée, puis attendue, pour qu'enfin elle ouvre ses portes, fière de son histoire antérieure comme du réaménagement de ses espaces. La Gaîté Lyrique a un an, déjà. Pourtant, il nous semble qu'elle a toujours été là, en plein centre de Paris, "explorant les cultures numériques sous toutes leurs formes". Elle est maintenant rassurée par les chiffres de sa fréquentation… Revenons sur quelques-uns des temps forts d'une année riche en événements.

[ Rafael Lozano-Hemmer, "Apostasis", 2008,
source Maxime Dufour ]
Piano Migrations TODAYSART, ALMOST CINEMA ET STRP

Les festivals TodaysArt de La Haye et Cimatics de Bruxelles, cette année, ont fusionné et c'est en septembre dernier que le TodaysArt Bruxelles investissait plusieurs endroits de la ville. Quant aux festivals Almost Cinema et STRP, ils se sont respectueusement déroulés en octobre et novembre, dans leurs lieux de prédilection : le théâtre du Vooruit de Gand et le quartier Strijp d'Eindhoven.

[ Kathy Hinde, "Piano Migrations", 2008-2010 ]
May the Horse Live in Me LE FESTIVAL ARS ELECTRONICA DE LINZ

Le doyen des festivals d'art numérique, après un passage éclair à la Tabakfabrik, est revenu sur ses lieux de prédilection que sont l'Ars Electronica Center, la Brucknerhaus, le Lentos et l'OK Centrum où se tenait une autre exposition : Hohenrausch. Quant au symposium de cette édition 2011, intitulé Origin, il a été organisé en collaboration avec le CERN.

[ Art Orienté Objet, "May the Horse Live in Me",
2011, Source Miha Fras
]
Chance 54E BIENNALE DE VENISE

Se rendre à la Biennale de Venise, c'est accepter de manquer des œuvres tant il y a d'expositions nationales et d'événements collatéraux. Alors il convient de faire des choix sans omettre l'Arsenal et l'exposition ILLUMInazioni organisée par Brice Curiger, la directrice artistique de cette 54e édition. Il y a aussi les pavillons historiques, dans les jardins, et enfin les multiples musées, palais ou églises qui induisent bien souvent que l'on se perde dans Venise.

[ Christian Boltanski, "Chance", 2011 ]
EXP ELEKTRA, MONTREAL, 2011

La dernière édition d'Elektra s'est principalement focalisée sur la visualisation du son au travers de performances données à l'Usine C. Quelques lieux d'exposition partenaires, comme la Fonderie Darling, se sont associés à l'événement montréalais. Alain Thibault, le directeur artistique du festival, est aussi l'initiateur du Marché International des Arts Numériques qui permet notamment de découvrir le potentiel des laboratoires de recherche que regroupe Hexagram.

[ Franck Bretschneider, "EXP", 2009,
Source Camil Scorteanu
]
Artificial Smile PIXELACHE, HELSINKI, 2011

Juha Huuskonen founded Pixelache in Helsinki in 2002. Since then, a truly international network has emerged around it. The curator, Mathieu Marguerin along with Kevin Bartoli, one of the members of the RYbN group, have prepared the French version, Mal au Pixel, which will take place in Paris next June. But lets first return to the latest edition of the Finnish festival, which was held primarily on the Suomenlinna Islands in March 2011.

[ Andreas Schmelas & Stefan Stubbe
"Artificial Smile", 2009-2010
]
Face Visualizer TRANSMEDIALE, BERLIN, 2011

Si le Festival Transmediale se focalise sur le rôle des technologies du numérique dans notre société, le Club Transmediale, lui, est dédié aux musiques "aventureuses" et aux arts visuels qui lui sont proches. Cette année, la fondation Schering et la galerie [DAM] se sont associées à ces deux événements berlinois. N'oublions pas la Hamburger Bahnhof qui n'est en rien liée à la Transmediale mais qui présentait un artiste résolument numérique.

[ Daito Manabe & Ei Wada "Face Visualizer",
2008. Source Jonathan Gröger
]
Boreas LE FESTIVAL STRP D'EINDHOVEN

La quatrième édition du festival STRP, dédié au rapprochement entre musiques, pratiques artistiques et technologies, a réuni plus de 30 000 visiteurs au sein de concerts, performances, expositions, conférences et autres ateliers en novembre 2010. Quant au nom quelque peu étrange de l'événement, il est relatif à celui du site industriel d'Eindhoven que la marque Philips a investi, il y a bien longtemps, avant de révolutionner l'industrie culturelle avec quelques inventions.

[ Lawrence Malstaf, "Boreas", 2007,
Courtesy Fortlaan 17 Gallery
]
Chapter I ARS ELECTRONICA REPARE LE MONDE

La dernière édition du festival Ars Electronica dédiée aux arts, technologies et problématiques sociétales s'est principalement déroulée au sein d'une ancienne fabrique de tabac de Linz dont la démesure a impressionné tous les participants. Théoriciens, chercheurs et artistes du monde entier s'y sont réunis durant quelques jours pour participer à une réflexion, initiée une fois encore par Gerfried Stocker et Christine Schöpf, visant à "réparer" ce qui peut encore l'être, à commencer par l'environnement.

[ Félix Luque Sánchez, "Chapter I : The Discovery", 2009 ]
The Martian Rose FESTIVALS D'ILE-DE-FRANCE

Les pratiques artistiques trop souvent négligées par les musées se fraient naturellement d'autres chemins, dont les festivals sont des composantes essentielles. On en dénombre aisément plus d'une douzaine, ne serait-ce qu'en Île-de-France, à être dédiés aux nouveaux médias. Retour sur une année de festivals incluant les dernières éditions d'Art Outsiders, Visionsonic, Atopic, Exit, Némo, Vision'R, Bains Numériques et Mal aux Pixels.

[ Howard Boland & Laura Cinti, "
The Martian Rose", 2007-2009
]